Pénitence ! Pénitence ! Pénitence !

Vous serez heureux non en ce monde mais en l’autre… Faites Pénitence!

 » Pénitence ! Pénitence ! Pénitence !
Je ne vous promets pas de vous rendre heureux en ce monde, mais en l’autre.  »
(Notre-Dame de Lourdes à Bernadette)

Albino Luciani (Jean-Paul Ier) donnant la communion devant la grotte de Lourdes. Faites Pénitence!

Albino Luciani (Jean-Paul Ier) donnant la communion devant la grotte de Lourdes.

Le miracle toutefois, puisqu’il n’est qu’un signe, est ordonné à une fin supérieure. Les miracles de Lourdes opérés par l’intercession de la Très sainte Vierge sont donc destinés à nous rappeler des enseignements religieux d’une importance qu’on peut dire infinie et que nous sommes, hélas ! constamment enclins à oublier.

Le premier de ces enseignements, donné dans l’Évangile par le Précurseur qui préparait les voies au Seigneur, n’a certes pas été ignoré. « Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! »

« En ces jours-là arrive Jean le Baptiste, prêchant dans le désert de Judée et disant : « Repentez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche. »

C’est bien lui dont a parlé Isaïe le prophète :  « Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. » (Mt 3, 1-3)

Dès notre plus tendre enfance nous avons entendu des prédicateurs traitant de Notre-Dame de Lourdes et rappelant les paroles de la Vierge qu’ils commentaient avec éloquence et même avec véhémence :

« Je ne vous promets pas de vous rendre heureux en ce monde, mais en l’autre. »

C’est bien là en effet, l’une des vérités primordiales du message de Notre-Dame de Lourdes. Ne pas chercher son bonheur en ce monde, mais en l’autre : telle est la maxime qui devrait régler toutes les actions de notre journée. Il n’était pas inutile que la Sainte Vierge, en 1858, le rappelât.

Des philosophes plus anti-chrétiens que jamais n’allaient pas tarder de paraître, et ils enseigneraient aux hommes, d’une manière à la fois spécieuse et violente, d’être fidèles à la terre, de rechercher avant tout exclusivement ici-bas la grande santé, la domination, la volonté de puissance. Ils affirmeraient que placer la fin et l’objet de la vie au-delà de l’espace et du temps, hors des limites de la vie terrestre, est une illusion mensongère, bonne tout au plus pour les faibles et les vaincus. Ce serait là, selon ces maîtres qui ne craindraient pas de s’appeler des Antéchrists, le premier principe de la morale des esclaves, du renversement de toutes les valeurs.

Pour nous prémunir contre le prestige de ces génies mauvais, de ces voix qui proviennent des profondeurs de la terre, la Vierge Immaculée écrasant sous son talon la tête du serpent nous rappelle par la voix d’une enfant ignorante mais pure : Suivez les enseignements de l’Évangile, et vous serez heureux, non en ce monde, mais en l’autre.

Sainte Bernadette - La statue de la Saint Vierge dans la grotte ou apparut la Mère de Dieu. Faites pénitence!

Sainte Bernadette – La statue de la Sainte Vierge dans la grotte où apparut la Mère de Dieu.

Le 24 octobre 1865, Bernadette transcrivit pour le Père Cros, au verso d’une image de saint Jean Berchmans les paroles que lui avait adressées la Sainte Vierge  :

– Voulez-vous me faire le plaisir de venir pendant quinze jours  ?

– Vous irez dire aux prêtres de faire bâtir une chapelle.

– Allez boire à la fontaine et vous y laver.

– Vous prierez Dieu pour les pécheurs.

– Je suis l’Immaculée Conception.

– Allez manger cette herbe que vous trouverez là.

– Je ne vous promets pas de vous faire heureuse en ce monde, mais dans l’autre.

Les apparitions de la Sainte Vierge à Lourdes : Lire l’article

Les commentaires sont fermés.