Neuvaine au Padre PIO

Neuvaine « irrésistible » au Sacré Cœur de Jésus
& Neuvaine au saint Padre PIO

CLIQUEZ-ICI pour télécharger la neuvaine

PRIÈRES AU PADRE PIO

Padre Pio, vous avez su, avec l’aide de notre Seigneur Jésus-Christ, résister aux tentations du démon. Car vous avez subi les assauts et les attaques des démons de l’enfer qui voulaient vous inciter à abandonner votre voie de sainteté ; intercédez auprès de Dieu pour que nous aussi, avec votre aide et avec celle de tous les élus, trouvions la force de renoncer au péché et de conserver la foi jusqu’au jour de notre mort.

CLIQUEZ-ICI pour télécharger la neuvaine

Neuvaine au Padre PIO

PRIÈRES AU PADRE PIO

Padre Pio, vous avez reçu les signes de la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ. Vous avez porté la Croix pour nous tous en supportant les souffrances physiques et morales qui vous maintenaient, corps et âme, en état de martyre continu ; intercédez auprès de Dieu pour que chacun de nous accepte sereinement les petites et grandes croix de la vie, faisant de chaque épreuve un pont vers la vie éternelle. Amen.

CLIQUEZ-ICI pour télécharger la neuvaine

Neuvaine au Padre PIO

PRIÈRES AU PADRE PIO

Padre Pio, vous avez participé au projet de salut du Seigneur en offrant vos souffrances pour libérer les pécheurs des liens du démon ; intercédez auprès de Dieu afin que les incroyants reçoivent la foi et se convertissent, que les pécheurs éprouvent un repentir sincère, que les tièdes deviennent plus ardents et que les justes persévèrent sur la voie du salut.

CLIQUEZ-ICI pour télécharger la neuvaine

MÉDITATIONS sur l’Évangile par Bossuet – 18ème jour

Saint Jean l'Évangéliste
Saint Jean l’Évangéliste

La foi donne l’intelligence du mystère de l’Eucharistie (Joan VI, 43-70)

Ce n’est pas tout de savoir quel don nous recevons de Jésus-Christ, il faut encore apprendre de lui deux choses très nécessaires dont l’une est le fruit que nous en devons retirer et l’autre est le moyen de le recevoir.

Tout cela nous est expliqué dans le même chapitre VI (St Jean VI) que nous avons commencé.

Mais ce qu’il y faut d’abord entendre, c’est que Dieu seul nous en peut donner l’intelligence ; conformément à cette parole : « Ne murmurez point entre vous : personne ne peut venir à moi, si mon Père, qui m’a envoyé, ne le tire. » (1)

Afin donc de venir à Jésus, et pénétrer ses paroles, il faut être tiré par le Père. Et qu’est ce qu’être tiré par le Père, sinon être enseigné de Dieu comme ajoute le Sauveur :

« Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous enseignés de Dieu. Ceux qui ont ouï la voix de mon Père, et qui ont appris ce qu’il leur enseigne, viennent à moi. » (2)

Ainsi être tiré de lui, c’est écouter sa voix, et être enseigné par la douce et toute puissante insinuation et inspiration de la vérité. Quand on est instruit de cette sorte, on ne murmure point de ses paroles ; on les entend ; on les goûte : et c’est pourquoi il dit à la fin :

« Il y en a parmi vous qui ne croient point et c’est pour cela que je vous ai dit que personne ne peut venir à moi, s’il ne lui est donné par mon Père. » (3)

Celui là donc est tiré à Jésus-Christ, à qui il est donné de croire. Le Père nous tire à Jésus Christ, quand il nous inspire la foi. Je crois, Seigneur, je crois ; je ne suis pas de ceux qui veulent se retirer de vous, à cause de la hauteur de vos paroles : au contraire, je suis de ceux qui vous disent avec saint Pierre : « Maître à qui irions-nous ? vous avez des paroles de vie éternelle : nous avons cru et connu que vous êtes le Christ, le Fils de Dieu. » (4)

Croyez donc et connaissez : croyez premièrement comme vrai enfant de l’Église, docile et soumis, et vraiment enseigné de Dieu. Après avoir été enseigné de Dieu, et avoir été doucement tiré à la foi, vous le serez encore à l’intelligence, autant qu’il est nécessaire pour confirmer votre foi ; et vous direz en toute occasion, mais particulièrement dans la communion : « Nous avons cru et connu que vous êtes le Christ, le Fils de Dieu. » (5)

Ce n’est pas assez ; au jour suivant nous irons plus loin s il plaît à Dieu. Prions le Père de Jésus-Christ, qui a bien voulu être le nôtre, qu’il nous tire, qu’il nous enseigne au dedans, qu’il nous fasse entendre sa voix et pénétrer sa parole.

Méditations sur l’Évangile par Bossuet (XXVIIIème jour)
Monseigneur Jacques-Bénigne Bossuet
« L’Aigle de Meaux » (1627 – 1704)

(1) Jean VI, 43-44
(2) Jean VI, 45
(3) Jean VI, 65-66
(4) Jean VI, 69-70
(5) Jean VI, 70

MÉDITATIONS sur l’Évangile par Bossuet

MÉDITATIONS sur l’Évangile par Bossuet

Extrait de la Bible Crampon – Jean VI, 41-71

41 Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu’il avait dit :  » Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel. « 
42 Et ils disaient :  » N’est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère ? Comment donc dit-il : Je suis descendu du ciel ? « 
43 Jésus leur répondit :  » Ne murmurez point entre vous.
44 Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
45 Il est écrit dans les Prophètes : Ils seront tous enseignés par Dieu. Quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement, vient à moi.
46 Ce n’est pas que personne ait vu le Père, sinon celui qui est de Dieu ; celui-là a vu le Père.
47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle.
48 Je suis le pain de vie.
49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.
50 Voici le pain descendu du ciel, afin qu’on en mange et qu’on ne meure point.
51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, pour le salut du monde. « 

52 Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant :  » Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger ? « 

53 Jésus leur dit :  » En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes.
54 Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.
56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.
57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi.
58 C’est là le pain qui est descendu du ciel : il n’en est point comme de vos pères qui ont mangé la manne et sont morts ; celui qui mange de ce pain vivra éternellement. « 

59 Jésus dit ces choses, enseignant dans la synagogue à Capharnaüm.

60 Beaucoup de ses disciples, l’ayant entendu, dirent :  » Cette parole est dure, et qui peut l’écouter ? « 
61 Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit :  » Cela vous scandalise ?
62 Et quand vous verrez le Fils de l’homme monter où il était auparavant ?…
63 C’est l’esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.
64 Mais il y en a parmi vous quelques-uns qui ne croient point.  » Car Jésus savait, dès le commencement, qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le trahirait.
65 Et il ajouta :  » C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par mon Père. « 

66 Dès ce moment, beaucoup de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui.
67 Jésus donc dit aux Douze :  » Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? « 
68 Simon-Pierre lui répondit :  » Seigneur, à qui irions-nous ? Vous avez les paroles de la vie éternelle.
69 Et nous, nous avons cru et nous avons connu que vous êtes le Saint de Dieu. « 
70 Jésus leur répondit :  » N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les Douze ? Et l’un de vous est un démon. « 
71 Il parlait de Judas, fils de Simon Iscariote, car c’était lui qui devait le trahir, lui, l’un des Douze.

Pour nous suivre et nous soutenir

SVP cliquez sur « J’AIME » sur la page suivante :

https://www.facebook.com/jesusmarie.fr

Rejoignez notre groupe privé « Saint Suaire de Turin » :

https://www.facebook.com/groups/saintsuaire

Pour vous inscrire à la lettre d’information par email:

http://jesusmarie.fr

Vous aurez immédiatement accès à notre bibliothèque en ligne.

fermer la fenetre

Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil « Flèche d’Or » des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.




Le Sang Rédempteur de Jésus-Christ

Levez-vous et mangez le Pain des forts!
Coeur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous!
Coeur immaculé de Marie, priez pour nous!
Levez-vous et mangez le Pain des forts!

Saint Jean Chrysostome, commentant l’épître aux Hébreux, s’écrie, ravi d’admiration, à la vue des merveilles opérées par le Sang Rédempteur :

« Les démons s’enfuient dès qu’ils aperçoivent le Sang du Seigneur et les Anges accourent en même temps. Ce sang répandu a lavé le monde entier. Ce sang a purifié le vestibule et le Saint des saints. Que si la figure de ce Sang eut tant de vertu dans le temple juif et au sein de l’Egypte, lorsqu’il fut répandu sur les portes, ce Sang lui-même doit en avoir une bien plus grande. Ce Sang est notre salut, il lave l’âme, il l’orne, il l’enflamme et la rend plus brillante que le feu.

Ce Sang, lorsqu’il fut répandu, ouvrit la voie du ciel ; il fut le prix du monde, c’est par lui que Jésus-Christ achète son Église et qu’il la décore. Comme celui qui achète des esclaves donne de l’or, et, s’il veut les embellir, les orne d’or, ainsi Jésus-Christ nous a achetés et ornés de son Sang. Ceux qui participent à ce Sang, sont placés au rang des Anges, des Archanges et des Puissances supérieures, revêtus de l’étole royale de Jésus-Christ, couverts d’armures spirituelles… Mais je n’ai encore rien dit… Ils sont revêtus du Roi céleste lui-même ! (1)»

(1) Saint Jean Chrysostome

la saint Face de Notre Seigneur Jésus-Christ -Saint Suaire de Turin

Présence réelle du corps et du sang de Jésus Christ dans l’Eucharistie

« Je le crois ainsi, mon Sauveur! « Si vous ne mangez ma chair: si vous ne buvez mon sang: c’est à dire si vous n’obéissez à cette parole: Prenez, mangez: Ceci est mon corps; Buvez: Ceci est mon sang. Et il n’y a d’autre différence entre ces paroles, sinon que par l’une vous promettez, dans l’autre vous donnez; dans l’une vous préparez, dans l’autre vous instituez; dans l’une vous vous étendez davantage sur le fruit, dans l’autre vous vous attachez plus précisément à exposer la chose même.

Mais partout, c’est le même corps, le même sang, reçu de la même manière, et toujours pour la même fin, qui est de s’unir substance à substance, à la chair et au sang que vous avez pris. Encore un coup, voilà, mon Sauveur, ce que je crois. La foi me vivifie; il est certain: mais cette foi qui me vivifie, c’est de croire que vous avez pris une chair humaine, un sang humain: et que vous me les donnez aussi véritablement à manger et à boire, même par la bouche du corps, que vous les avez pris dans le sein de votre bienheureuse mère » (2)

(2) Bossuet – Méditations sur l’Évangile

La révélation de Tuy (1929) – UNE GRANDIOSE THÉOPHANIE TRINITAIRE

Notre-Seigneur nous donne à manger le même corps qu’il a pris pour nous (Joan VI 29 33 50 55 59)

L’oeuvre de Dieu est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. Je suis le pain de vie: celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif – qui croit en moi a la vie éternelle.

« Il est donc constant que c’est par la foi que nous devons profiter de cette céleste nourriture, pour en recevoir la vie éternelle et il ne s’agit plus que de savoir ce qu’il nous enseigne aujourd’hui, que nous devons croire pour cela. Or il nous enseigne clairement qu’il faut croire deux choses: la première, que le Fils de Dieu est descendu du ciel et qu’il a pris une chair humaine en laquelle il est venu à nous: la seconde, que pour avoir part à la vie qu’elle contient il la faut manger. » (3)

Bossuet – Méditations sur l’Évangile

Je vous aime dans le très saint Sacrement de l'autel
Mangez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ, horriblement outragé par les hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu.
fermer la fenetre
Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil "Flèche d'Or" des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.

SOUS LA PROTECTION DE LA VIERGE MARIE

SOUS LA PROTECTION DE LA VIERGE MARIE

Image ci-dessus: Notre Dame de Socorri – Pays Basque

Il est urgent de vous mettre sous la protection de la Sainte Vierge Marie! Votre salut en dépend.

En décembre de l’année 1957, sœur Lucie de Fatima confiait au Père Fuentes que nous étions « dans les derniers temps du monde », mais que, dans « la bataille décisive que le démon est en train de livrer contre la Vierge », ô mystère, la hiérarchie ne remplit plus ses devoirs :

« Père, n’attendons pas que vienne de Rome un appel à la pénitence de la part du Saint-Père pour le monde entier ; n’attendons pas non plus qu’il vienne de nos évêques dans leur diocèse, ni non plus des congrégations religieuses. Non. Notre-Seigneur a déjà utilisé bien souvent ces moyens et le monde n’en a pas fait cas. C’est pourquoi, maintenant, il faut que chacun de nous commence lui-même sa propre réforme spirituelle. Chacun doit non seulement sauver son âme mais aussi toutes celles que Dieu a placées sur son chemin. »

Lire l’entretien complet de sœur Lucie avec le Père Fuentes : http://jesusmarie.fr/entretien-de-soeur-lucie

DÉVOTION RÉPARATRICE AU COEUR IMMACULÉ DE MARIE

– Réciter le chapelet quotidiennement
– Se consacrer au Coeur Immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.
– Prier pour le Saint Père pour qu’il consacre la Russie au Coeur Immaculé de Marie en union avec tous les évêques du monde.
– Pratiquer la dévotion réparatrice au Coeur Immaculé de Marie tous les cinq premiers samedis du mois

Dévotion réparatrice au Coeur Immaculé de Marie – Le Secret du salut ! http://jesusmarie.fr/coeur-immacule-de-marie

ACTE DE CONSÉCRATION A L’IMMACULÉE CONCEPTION

(à réciter quotidiennement)
“ Daignez recevoir ma louange, ô Vierge bénie ! ”
“ Donnez-moi la force contre vos ennemis ! ”
Ô Immaculée-Conception ! Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très aimante à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la Miséricorde, me voici à vos pieds, moi, pauvre pécheur, âme pécheresse.
Je vous en supplie, acceptez mon être tout entier comme votre bien et votre propriété.

Agissez en moi selon votre volonté, en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort, et mon éternité.
Disposez avant tout de moi comme vous le désirez, pour que se réalise enfin ce qui est dit de vous : “ La Femme écrasera la tête du serpent ”; et aussi : “Vous seule vaincrez les hérésies dans le monde entier.”
Qu’en vos mains toutes pures, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de votre amour capable de ranimer et d’enthousiasmer tant d’âmes tièdes ou égarées.

Ainsi, s’étendra sans fin le Règne du Divin Cœur de Jésus.

Votre seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la Grâce jaillit du Divin Cœur de Jésus sur nous tous, en passant par vos mains maternelles.

Ainsi soit-il.

ACTE DE CONSÉCRATION AU COEUR IMMACULÉ DE MARIE

(à réciter quotidiennement)
« Ô Vierge, Mère de Dieu et notre Mère, je me consacre entièrement à votre Cœur Immaculé avec tout ce que je suis et tout ce que je possède.

Prenez-moi sous votre maternelle protection, défendez-moi des périls, aidez-moi à vaincre les tentations qui me sollicitent au mal et à conserver la pureté de l’âme et du corps. Que votre Cœur Immaculé soit mon refuge et le chemin qui me conduise à Dieu. Accordez-moi la grâce de prier et de me sacrifier pour l’amour de Jésus, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre votre Cœur Immaculé. Par votre médiation et en union avec le Cœur de votre Divin Fils, je veux vivre pour la Très Sainte Trinité, en qui je crois et j’espère, que j’adore et que j’aime.

Ainsi soit-il.»

Sœur Marie Lucie de Jésus et du Cœur Immaculé (22 mars 1907 – 13 février 2005)

fermer la fenetre

Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil « Flèche d’Or » des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.




ÉPIPHANIE – La triple manifestation du Fils de Dieu

OBJET DU TEMPS DE L’ÉPIPHANIE

Je crois qu’il est à propos de vous rappeler tout d’abord, chrétiens, ce que signifie ce mot « Épiphanie ». C’est un mot qui vient de la langue grecque, et qui veut dire « manifestation ». Or l’Église se sert de cette expression pour désigner le jour où elle célèbre, dans une même solennité, le souvenir des trois circonstances suivantes où Notre Seigneur Jésus-Christ s’est manifesté comme Dieu aux yeux des hommes.

L’Étoile a conduit l’âme à la foi, l’Eau du Jourdain lui a conféré la pureté, le Festin nuptial l’unit à son Dieu.

L’ADORATION DES MAGES - Épiphanie
L’ADORATION DES MAGES

L’ADORATION DES MAGES – Épiphanie

La première de ces circonstances, ce fut lorsque, peu de temps après sa naissance dans l’étable de Bethléem, il y appela, au moyen d’une étoile extraordinaire et miraculeuse, les roi-mages, qui vinrent du fond de l’Orient lui offrir leurs très parfaites adorations. Mais le Sauveur ne se manifesta pas moins aux Mages comme Dieu par le miracle de son abaissement que par le miracle de l’étoile conductrice. A la vue de la faiblesse de l’Enfant, de la pauvreté de la Mère, du dénuement de l’habitation, « ils comprennent, dit un pieu écrivain, que le Dieu éternel, voulant visiter les hommes, et leur montrer son amour, devait descendre jusqu’à eux, et si bas, qu’il n’y eut aucun degré de la misère humaine qu’il n’eût sondé et connu par Lui-même. Instruits, par leur propre coeur, de la profondeur de cette plaie d’orgueil qui nous ronge, ils ont senti que le remède devait être aussi extrême que le mal, et dans cet abaissement inouï, ils ont reconnu tout d’abord la pensée et l’action d’un Dieu. Israël attend un Messie glorieux et tout éclatant de gloire mondaine ; les Mages, au contraire, reconnaissent ce Messie à l’humilité, à la pauvreté qui l’entourent : c’est pourquoi, subjugués par la force de Dieu, ils se prosternent et adorent, dans l’admiration et l’amour. »

A lire les articles suivants:
La pauvreté sauvera le monde
L’Épiphanie soutient notre foi aujourd’hui

LE BAPTÊME DE NOTRE-SEIGNEUR PAR JEAN-BAPTISTE - Épiphanie
LE BAPTÊME DE NOTRE-SEIGNEUR PAR JEAN-BAPTISTE – Épiphanie

LE BAPTÊME DE NOTRE-SEIGNEUR PAR JEAN-BAPTISTE – Épiphanie

La deuxième circonstance où Notre-Seigneur s’est manifesté comme Dieu aux hommes, ce fut lorsque, voulant commencer la prédication de son Évangile, il se rendit sur les bords du Jourdain pour s’y faire baptiser par saint Jean-Baptiste.

L’Église rend grâces à Dieu de nous avoir donné, après l’Étoile de la foi qui nous illumine, l’Eau puissante qui emporte nos souillures. Car ce n’est pas pour se laver que Jésus est descendu dans les eaux du Jourdain, mais pour purifier ces eaux elles-mêmes et leur communiquer, par son contact, la vertu de nous purifier à notre tour dans le Baptême.

Jean le vit venir et il dit : « Voici l’Agneau de Dieu, celui qui ôte les péchés du monde ».

Voilà un témoignage plus imposant que celui de Jean, c’est le témoignage de la colombe qui vient se reposer sur Jésus-Christ. Le Dieu de toute majesté fit retentir son tonnerre, le Seigneur s’est fait entendre sur les grandes eaux : « Au même instant on entendit une voix du ciel qui dit : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toutes mes complaisances« .

A lire les articles suivants:
Consécration de soi-même à Jésus-Christ la Sagesse incarnée par les mains de Marie
Jésus baptisé en présence de son Père et de sa Mère

LES NOCES DE CANA - Épiphanie
LES NOCES DE CANA – Épiphanie

LES NOCES DE CANA

Notre Seigneur va pour la troisième fois, se manifester comme Dieu. Mais tandis que dans les deux circonstances précédentes, il paraissait ne pas agir lui-même, mais semblait plutôt laisser montrer sa divinité, d’abord par l’étoile miraculeuse, puis par jean et par la voix du ciel, ici, c’est directement et personnellement qu’il va se manifester, en faisant paraître en lui la toute-puissance qui n’appartient qu’à Dieu seul. Au milieu d’un festin de Noce à Cana en Galilée, où Jésus avait été invité avec sa Mère Marie et ses disciples, le vin vint à manquer. Marie dit à Jésus : « Ils n’ont point de vin ». « Faites tout ce qu’il vous prescrira ». Or il y avait là six grands vases de pierre, six urnes qui étaient vides. Et Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez-les d’eau ». Et ceux-ci les remplirent jusqu’au bord. Alors Jésus ajouta : Puisez maintenant, et portez au maître du festin.

Et le maître d’hôtel, ayant goûté le liquide qui lui était présenté, et qui ne savait pas avoir été de l’eau, trouva que c’était du vin, et un vin exquis, car il dit à l’époux : « Tous les autres ont coutume de servir d’abord le meilleur vin, et quand l’échauffement des convives ne leur permet plus de discerner ce qu’ils boivent, on sert une qualité inférieure. Pour vous, au contraire, vous avez tenu le bon vin en réserve jusqu’à ce moment ». Quel ne dut pas être l’étonnement de l’époux, en entendant ces paroles, car il savait, lui, qu’il n’avait plus de vin, ni bon ni mauvais !

Quant aux disciples de Jésus, l’ayant vu « manifester ainsi sa Gloire », dit l’Évangile, à partir de ce moment, « ils crurent en lui ».

A lire les articles suivants:
Les noces de Cana
Acte de consécration au Coeur immaculé de Marie

Conclusion

Tels sont chrétiens, les trois mystères que l’Église célèbre et honore le jour que nous appelons l’Épiphanie, et dans tout le temps qui suit ce jour jusqu’à la Septuagésime.

L’Église a réuni ensemble ces trois mystères, parce que le but en est le même, c’est-à-dire parce que tous les trois ont fait connaître, à ceux qui en ont été témoins, que Jésus-Christ était Dieu, ou autrement, parce que tous les trois ont manifesté sa divinité.

fermer la fenetre

Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil "Flèche d'Or" des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.




La pauvreté sauvera le monde !

Charles-Eugène de Foucauld (1858-1916) - Officier de cavalerie, explorateur au Maroc, prêtre, moine-missionnaire au Sahara - La pauvreté sauvera le monde !
Charles-Eugène de Foucauld (1858-1916) – Officier de cavalerie, explorateur au Maroc, prêtre, moine-missionnaire au Sahara

La pauvreté sauvera le monde !

Ces quelques lignes (ci-dessous) du père Charles de Foucauld, écrites le jour de son martyre à sa cousine Marie de Bondy, ont retenti puissamment dans mon âme comme un échos de ma propre vie.

Quand le monde parle d’exaltation de la personne humaine, notre Seigneur Jésus-Christ nous montre la voie de l’anéantissement. Quand le monde parle de richesses, l’imitation de Jésus-Christ et de la Sainte Famille nous invite à la pauvreté. Quand le monde considère la souffrance comme une injustice et un mal, les fidèles y voient une grâce divine de pouvoir exprimer leur amour pour la sainte Trinité et le Coeur immaculé de marie. Quand le monde désespère devant les épreuves et les souffrances, les fidèles catholiques, fils de Dieu et de la Vierge, nourrissent l’espérance d’aller au Ciel par la grâce de la Croix et de la Miséricorde divine.

Voici un extrait de sa dernière lettre :

« […] Ces souffrances, ces inquiétudes anciennes et récentes, acceptées avec résignation, offertes à Dieu en union et aux intentions des douleurs de Jésus, sont non pas la seule chose, mais la plus précieuse que le bon Dieu vous offre pour que vous arriviez devant Lui, les mains pleines.

Notre anéantissement est le moyen le plus puissant que nous ayons de nous unir à Jésus et de faire du bien aux âmes ; c’est ce que saint Jean de la Croix répète presque à chaque ligne. Quand on peut souffrir et aimer, on peut beaucoup, on peut le plus qu’on puisse en ce monde : on sent qu’on souffre, on ne sent pas toujours qu’on aime et c’est une grande souffrance de plus ; mais on sait qu’on voudrait aimer et vouloir aimer, c’est aimer. On trouve qu’on n’aime pas assez, – cela c’est vrai, on n’aimera jamais assez, – mais le bon Dieu, qui sait de quelle boue Il nous a pétris, et qui nous aime bien plus qu’une mère ne peut aimer son enfant, nous a dit, Lui qui ne ment pas, qu’Il ne repousserait pas celui qui vient à Lui… »

(Charles de Foucauld – Lettre à Marie de Bondy – 1er décembre 1916)

Renaissance catholique – Mystique – Le Père Charles de Foucauld

La pauvreté sauvera le monde ! Centenaire du martyre du Père Charles de Foucauld (1916 – 2016)

Le bienheureux Père Charles de Foucauld (VOD- Vidéos – audios)

Charles de Foucauld – article paru à l’occasion du cinquantenaire de son martyre
Charles de Foucauld – article paru à l’occasion du cinquantenaire de son martyre

fermer la fenetre

Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil "Flèche d'Or" des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.




LE SAINT ROSAIRE – MYSTÈRES JOYEUX

La Vierge et l'Enfant Jésus
La Vierge et l’Enfant Jésus

PRIÈRES DU SAINT ROSAIRE

Credo – Symbole des Apôtres (Sur la croix du chapelet)

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois au Saint Esprit, à l’immaculée Conception de la Vierge Marie
à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.
Amen

Notre Père

Notre Père qui êtes aux Cieux
Que Votre Nom soit sanctifié, Que Votre Règne arrive
Que Votre Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel.
Donnez nous aujourd’hui notre pain de chaque jour (notre pain célestiel)
Pardonnez nous nos offenses
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation
Mais délivrez nous du mal.
Amen

Je vous salue Marie – (Je vous aime Ô Marie)

Je vous salue Marie (Je vous aime Ô Marie) pleine de grâce,
le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen

Gloire au Père (entre chaque dizaine)

Gloire soit au Père, au Fils, et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours,
et dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.

Ô mon Jésus (entre chaque dizaine)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

La Vierge entourée des Prophètes qui ont prédit sa venue
La Vierge entourée des Prophètes qui ont prédit sa venue

Méthode de saint Louis-Marie Grignion de Montfort pour dire le rosaire avec fruit.

« Je vous prie de réciter votre chapelet et même, si vous en avez le temps, votre Rosaire tous les jours. »

S. L.-M. De Montfort

Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, par Vous Immaculée Conception, Ô notre Mère à tous à jamais. Ainsi soit-il.

Je m’unis à tous les saints qui sont dans le Ciel, à tous les justes qui sont sur la terre, à toutes les âmes fidèles qui sont dans ce lieu. Je m’unis à Vous, mon Jésus, pour louer dignement votre sainte Mère, et vous louer en Elle et par Elle. Je renonce à toutes les distractions qui me viendront pendant ce rosaire, que je veux dire avec modestie, attention et dévotion, comme si c’était le dernier de ma vie.

Nous vous offrons, très Sainte Trinité, ce Credo pour honorer tous les Mystères de notre Foi; ce Pater et ces trois Ave, pour honorer l’Unité de votre Essence et la Trinité de vos Personnes. Nous vous demandons une foi vive, une ferme espérance, et une ardente charité. Ainsi soit-il.

Je crois en Dieu – Notre Père – Je vous aime, ô Marie (Je vous salue Marie…) (trois fois) – Gloire soit – Ô mon Jésus etc.

PREMIER CHAPELET

1)- L’Annonciation – L’Incarnation

L'Annonciation - L'Incarnation
L’Annonciation – L’Incarnation

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette première dizaine en l’honneur de votre Incarnation dans le sein de Marie ; et nous vous demandons par ce Mystère et par son intercession, une profonde humilité. Ainsi soit-il.

Notre Père – Je vous aime, ô Marie (Je vous salue Marie…) (dix fois) – Gloire soit – Ô mon Jésus etc.

Grâces du mystère de l’Incarnation, descendez dans nos âmes. Ainsi soit-il.

2)- La Visitation

La Visitation
La Visitation

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette seconde dizaine en l’honneur de la Visitation de votre sainte Mère à sa Cousine sainte Élisabeth, et de la sanctification de St Jean-Baptiste ; et nous vous demandons, par ce Mystère et par l’intercession de votre sainte Mère la charité envers notre prochain. Ainsi soit-il.

Notre Père – Je vous aime, ô Marie (Je vous salue Marie…) (dix fois) – Gloire soit – Ô mon Jésus etc.

Grâces du mystère de la Visitation, descendez dans nos âmes. Ainsi soit-il.

3)- La Naissance de Jésus

La Naissance de Jésus
La Naissance de Jésus

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette troisième dizaine en l’honneur de votre nativité dans l’étable de Bethléem ; et nous vous demandons par ce mystère et par l’intercession de votre sainte Mère, le détachement des biens du monde, le mépris des richesses et l’amour de la pauvreté. Ainsi soit-il.

Notre Père – Je vous aime, ô Marie (Je vous salue Marie…) (dix fois) – Gloire soit – Ô mon Jésus etc.

Grâces du mystère de la Naissance de Jésus, descendez dans nos âmes. Ainsi soit-il.

4)- La Présentation au temple

La Présentation de Jésus au temple
La Présentation de Jésus au temple

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette quatrième dizaine en l’honneur de votre Présentation au Temple et de la purification de Marie; et nous vous demandons, par ce mystère et par son intercession, une grande pureté de corps et d’esprit. Ainsi soit-il.

Notre Père – Je vous aime, ô Marie (Je vous salue Marie…) (dix fois) – Gloire soit – Ô mon Jésus etc.

Grâces du mystère de la Purification, descendez dans nos âmes. Ainsi soit-il.

5)- Le Recouvrement de Jésus

Le Recouvrement de Jésus au temple
Le Recouvrement de Jésus au temple

Nous vous offrons, Seigneur Jésus, cette cinquième dizaine en l’honneur de votre Recouvrement au temple par Marie; et nous vous demandons, par ce mystère et par son intercession, la véritable sagesse. Ainsi soit-il.

Notre Père – Je vous aime, ô Marie (Je vous salue Marie…) (dix fois) – Gloire soit – Ô mon Jésus etc.

Grâces du mystère du Recouvrement de Jésus, descendez dans nos âmes. Ainsi soit-il.

fermer la fenetre

Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil "Flèche d'Or" des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.




NEUVAINE à l’IMMACULÉE CONCEPTION

Santissima Bambina
La Santissima Bambina

Neuvaine au Coeur Immaculé de Marie, à l’Immaculée Conception, Mère de Dieu et notre Mère.  » A la fin, mon Coeur Immaculé triomphera »

Dévotion réparatrice au Coeur Immaculé de Marie

« Par la ferveur d’une minorité, le Cœur de Jésus, le Cœur Immaculé de Marie se laisseront toucher. »

Nous invitons tous les fidèles catholiques à se joindre à nous pour cette neuvaine à l’IMMACULÉE CONCEPTION qui débutera le lundi 30/11 et se terminera le jour de la fête de l’Immaculée Conception le mardi 8/12/2020.

… Mais à la fin, le Coeur immaculé de Marie triomphera et l’Immaculée écrasera la tête du démon!

« À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira,  et il sera donné au monde un certain temps de paix. » (…) Notre Dame de Fatima

Neuvaine à l'Immaculée Conception - Sainte Lucie aux pieds de l'Immaculée Conception
Sainte Lucie aux pieds de l’Immaculée Conception

Neuvaine au Coeur Immaculé de Marie, à l’Immaculée Conception, Mère de Dieu et notre Mère.  » A la fin, mon Coeur Immaculé triomphera »

Intentions de la neuvaine :

Obtenir du Ciel l’obéissance du Saint Père le Pape François aux demandes de la Sainte Vierge à Fatima:

Consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Marie par le Saint Père en union avec tous les évêques du monde entier.

Récitation quotidienne du chapelet comme l’a demandé Notre Dame le 13 mai 1917 à Fatima : «Récitez le chapelet tous les jours afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre.»

Confession et communion réparatrice les cinq premiers samedis du mois.

– Quinze minutes de méditation sur les mystères du Rosaire

L’intention réparatrice : Il s’agit de consoler le Cœur Immaculé de « la plus tendre des mères », tellement outragé.

Neuvaine à l'Immaculée Conception - François, Jacinthe et lucie, les voyants de Fatima
françois, Jacinthe et lucie, les voyants de Fatima

Neuvaine au Coeur Immaculé de Marie, à l’Immaculée Conception, Mère de Dieu et notre Mère.  » A la fin, mon Coeur Immaculé triomphera »

Comment participer à la neuvaine :

Réciter quotidiennement le chapelet, soit une dizaine, soit un chapelet (5 dizaines), soit un rosaire (5 chapelets) pour ceux qui le peuvent.

– Dire chaque jour (et plusieurs fois par jour) l’acte de consécration au Coeur immaculé de Marie :

« Ô Vierge, Mère de Dieu et notre Mère, je me consacre entièrement à votre Cœur Immaculé avec tout ce que je suis et tout ce que je possède. Prenez-moi sous votre maternelle protection, défendez-moi des périls, aidez-moi à vaincre les tentations qui me sollicitent au mal et à conserver la pureté de l’âme et du corps. Que votre Cœur Immaculé soit mon refuge et le chemin qui me conduise à Dieu. Accordez-moi la grâce de prier et de me sacrifier pour l’amour de Jésus, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre votre Cœur Immaculé. Par votre médiation et en union avec le Cœur de votre Divin Fils, je veux vivre pour la Très Sainte Trinité, en qui je crois et j’espère, que j’adore et que j’aime. Ainsi soit-il.»

(Prière rédigée par sœur Lucie, inspirée par les révélations et l’esprit de Fatima)

Se confesser, assister à la messe et communier le premier samedi du mois (samedi 5/12) ou à une date très proche. (Communion quotidienne pour ceux qui le peuvent)

Méditer sur les quinze mystères du Rosaire (en lisant les évangiles, en puisant dans les trésors de l’Église en vous nourrissant des écrits et des méditations des saints, des saints Pères de l’Église…)

– Dire souvent : « Ô Jésus, c’est pour votre Amour, en réparation des offenses au Cœur Immaculé de Marie et pour la conversion des pauvres pécheurs. »

Neuvaine à l'Immaculée Conception - Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Neuvaine au Coeur Immaculé de Marie, à l’Immaculée Conception, Mère de Dieu et notre Mère.  » A la fin, mon Coeur Immaculé triomphera »

La récitation quotidienne du Chapelet

Le 13 octobre 1917, Notre-Dame a révélé qu’elle voulait être invoquée à Fatima sous le vocable de “Notre-Dame du Rosaire”. À chacune de ses six apparitions, elle a demandé que l’on récite le chapelet tous les jours.

Puisqu’il s’agit de réparer les offenses faites à son Coeur Immaculé, quelle autre prière vocale pourrait-elle lui être plus agréable ?

Credo – Symbole des Apôtres (Sur la croix du chapelet)

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois au Saint Esprit, à l’immaculée Conception de la Vierge Marie
à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.
Amen

Notre Père

Notre Père qui êtes aux Cieux
Que Votre Nom soit sanctifié, Que Votre Règne arrive
Que Votre Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel.
Donnez nous aujourd’hui notre pain de chaque jour (notre pain célestiel)
Pardonnez nous nos offenses
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation
Mais délivrez nous du mal.
Amen

Je vous salue Marie – (Je vous aime Ô Marie)

Je vous salue Marie (Je vous aime Ô Marie) pleine de grâce,
le Seigneur est avec vous,
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen

Gloire au Père (entre chaque dizaine)

Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit,
comme il était au commencement, maintenant et toujours,
et dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.

Ô mon Jésus (entre chaque dizaine)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Neuvaine au Coeur Immaculé de Marie, à l’Immaculée Conception, Mère de Dieu et notre Mère.  » A la fin, mon Coeur Immaculé triomphera »

Méditations sur les quinze Mystères du Rosaire de Notre Dame

Par le Coeur Immaculé de Marie, Immaculée Conception, Médiatrice de Miséricorde et Porte du Ciel.

« Méditez donc avec grand soin, les Mystères du Rosaire, écrivait, il y a plusieurs siècles, un fervent religieux dominicain. Car cette méditation est à la prière vocale ce que le coeur est au corps vivant, le sel aux mets, la pierre précieuse à l’anneau, les fleurs au jardin, les fruits aux vergers, les eaux aux pâturages, les fleuves aux vallées, la rosée du matin aux prairies, le soleil au jour, la lune à la nuit, l’étoile au navigateur, l’eau à la bouche altérée, le repos aux membres fatigués, l’épée au guerrier, etc. »

LES MYSTÈRES JOYEUX

L’Annonciation (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, une profonde humilité)

La visitation (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la charité envers notre prochain)

La naissance de Notre Seigneur Jésus-Christ (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, le détachement des biens de ce monde, le mépris des richesses et l’amour de la pauvreté)

Présentation de Jésus au temple (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, l’obéissance et une grande pureté de corps et d’esprit)

Le recouvrement de Jésus au temple (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la véritable sagesse)

LES MYSTÈRES DOULOUREUX

L’agonie de Notre-Seigneur ( Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la contrition de nos péchés)

La flagellation (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la mortification de nos sens)

Le couronnement d’épines (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, le mépris du monde)

Le portement de la Croix (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la patience dans toutes nos croix)

Le crucifiement (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la conversion des pécheurs, la persévérance des justes, et le soulagement des âmes du purgatoire)

LES MYSTÈRES JOYEUX

La résurrection de Notre-Seigneur (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, l’amour de Dieu et la ferveur dans votre service)

L’Ascension (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, un désir ardent du Ciel, notre chère patrie)

La Pentecôte (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la descente du Saint-Esprit dans nos âmes)

L’Assomption de la sainte Vierge (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, une tendre dévotion pour une si bonne Mère)

Le couronnement de la sainte Vierge (Fruit : Nous demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ, par ce mystère et par l’intercession de la Vierge Marie, la persévérance dans la grâce et la couronne de la gloire)

Neuvaine à l'Immaculée Conception - La révélation de Tuy (1929) - UNE GRANDIOSE THÉOPHANIE TRINITAIRE
La révélation de Tuy (1929) – UNE GRANDIOSE THÉOPHANIE TRINITAIRE

Neuvaine au Coeur Immaculé de Marie, à l’Immaculée Conception, Mère de Dieu et notre Mère.  » A la fin, mon Coeur Immaculé triomphera »

Inscrivez-vous à la newsletter du site http://jesusmarie.fr

Consulter aussi :

La contre-réforme catholique au XXIème siècle

VOD – éditions CRC

fermer la fenetre

Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil "Flèche d'Or" des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.




Dévotion réparatrice au Coeur Immaculé de Marie – Le Secret du salut !

La dévotion réparatrice au Coeur Immaculé de Marie est le secret du salut!
« À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera ! »

Posez-vous cette question : Est-ce que je crois vraiment que Notre-Dame, la très Sainte Vierge Marie, est apparue aux trois pastoureaux de Fatima, François, Jacinthe et Lucie ?

Si vous répondez NON, alors vous devez absolument trouver des sources historiques fiables pour vous informer sur la réalité des faits et du message du Ciel délivré par l’Immaculée Conception.

Cherchez et vous trouverez par la grâce de Dieu dispensée par le Coeur Immaculé de Marie. Votre salut en dépend…

Si vous répondez OUI, alors vous touchez de près le Secret du salut !

La dévotion réparatrice au Coeur Immaculé de Marie est le Secret du salut !

Il faut alors se conformer aux demandes de la Vierge Marie par amour pour Jésus Marie Joseph, à savoir :

– Réciter le chapelet quotidiennement

Se consacrer au Coeur Immaculé de Marie et au Coeur Sacré de J ésus.

Prier pour le Saint Père pour qu’il consacre « enfin » la Russie au Coeur Immaculé de Marie en union avec tous les évèques du monde.

– Pratiquer la dévotion réparatrice au Coeur Immaculé de Marie tous les cinq premiers samedis du mois avec la confession, la communion au très Saint Sacrement de l’Eucharistie en réparation des outrages commis contre le Coeur Immaculé de Marie et la méditation (15 min) sur les quinze mystères du Rosaire.

« À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera ! » (Notre-Dame de Fatima)

Lire l’article « Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Coeur Immaculé de Marie »

Dévotion au Coeur Immaculé de Marie
Notre-Dame de Fatima, priez pour nous

Prières de l’Ange de Fatima

Voici la prière que l’Ange a enseignée à Lucie, Francisco et Jacinthe en 1916. Je vous invite à dire cette prière tous les jours et plusieurs fois par jour:

« Mon Dieu, je crois, je vous adore, j’espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui ne vous adorent pas, qui n’espèrent pas, qui ne vous aiment pas. (A dire trois fois …)

Très Sainte Trinité Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément et je vous offre tout en les adorant les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de notre Seigneur Jésus-Christ présent dans les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est Lui-Même offensé, et je vous demande, par les mérites infinis du Coeur Sacré de Jésus et du Coeur Immaculé de Marie, la conversion des pauvres pécheurs. Amen »

fermer la fenetre

Flèche d'Or

Recevez gratuitement le recueil "Flèche d'Or" des plus belles prières et dévotions au Coeur immaculé de Marie et au Coeur Sacré de Jésus.




FILS DE DIEU FAIT HOMME

Tableau représentant le Saint Suaire

FILS DE DIEU FAIT HOMME

Ainsi le Saint Suaire est-il l’image de la résurrection de Celui dont le corps est l’image de Dieu. « Disons, pour simplifier, une photographie, la photo de Jésus, faite par Lui-même. “ Le portrait du peintre par lui-même ” ! C’est bien Lui dans son être essentiel, mais avec l’expression de son choix, comme s’il s’était recréé lui-même.

Or, dans le cas du Saint Suaire, l’image qu’il porte est mieux qu’une créature témoignant de la grandeur et de la beauté de Dieu, mieux qu’une création artistique exprimant une certaine conception de l’objet représenté. Ici, “ l’artiste peint par lui-même ” s’est engagé dans cette œuvre. L’artiste, c’est le Fils de Dieu fait homme, qui s’était déjà créé un corps dans le sein de la Vierge Marie, à dessein d’en faire l’image de la divinité, l’image de Dieu son Père. L’image qu’il crée sur le Saint Suaire est donc l’image de l’image de Dieu. De ce Corps qui s’était montré à ses contemporains dans sa condition terrestre comme l’image de Dieu, Lui, le Fils de Dieu a pris un “ instantané ” correspondant à l’état qu’il voulait nous laisser en véritable image de son mystère. » Charité du Seigneur Jésus pour nous prémunir contre l’immanentisme moderniste et nous aider à garder la foi dans nos temps d’apostasie, car l’image dont est empreint son Saint Suaire publie la formule indélébile de la foi catholique reçue des Apôtres.

De cette théologie de l’image du Saint Suaire, toute dépendante du mystère de l’Incarnation, naît aussi une sublime et émouvante contemplation : « Non seulement c’est Lui, mais c’est Lui tel qu’Il a voulu que nous le connaissions ! »

Lire la suite de l’article ici « Science et dévotion à l’Homme du Suaire, le Seigneur de Gloire ! »